Qui suis-je

Eclatons-nous

  Vous êtes 
 
  
promeneurs à être venus 
me rendre visite depuis septembre 2006.
Un nombre c'est bien ,mais c'est pas très
causant ... Mec lecteurs d'où venez-vous ?
Le 20 octobre 2007, j'ai mis cette carte
pour mieux vous connaitre.

outils webmaster

outils webmaster


Citation

"L'érotisme est l'une des bases de la connaissance
de soi, aussi indispensable que la poésie." 

 

 
Anaïs Nin, Etre une femme et autres essais.

Un petit clic si aimez ce site

www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.



Mon livre de chevet 
A lire absolument
 
   livre
  
  Ce que je lis en ce moment


 








Les forums que je fréquente

les plaisirs et pêchés mignons de Lola



Les dialogues de femmes de Sarahh









Je les ai rencontrés sur OB



Koulou


 

Muad


 

Le Musée de Muad


Michka 


 

Motdit


 

Arteashow


 

Baggins


 


Little red Dragon


Blackevil


Lib le poète



Guts ou le royaume de la chaleur


 Les sens de Claire

 

  Le carnet d'Erwan 

 

 

 Référencement

Erotisme sur BIG-annuaire

Annuaire de l'érotisme

L'annuaire de l'elfe de la forêt noire .

L'annuaire de didinath


annuaire du pépère  

Annuaire de Blogs

l'annuaire du WebAdd to Technorati Favorites

W3C

  • Flux RSS des articles

overblog

Eclats de Curiosité

Je vous avais confié, il y a quelques temps, lors de mon portrait chinois, que mon tableau préféré était «  L’origine du monde »  de Gustave Courbet.
Image:Origine-du-monde-Inisheer.jpg
                                   Musée d'Orsay -Paris

Un tableau de 1866, commandé par un riche diplomate turc Khalil-Bey, désolé d’avoir raté Vénus et Psyché. Cette toile est si osée que le grand public ne la découvrira qu’en 1988. Elle a rejoint le musée d'Orsay en 1995.
Ce tableau me fascine. Les détails sont tellement parlants.
On pourrait croire que le modèle venait d’avoir une relation sexuelle. La pointe de sont sein est encore dressée et sa fente semble brillante. Qui sait si Gustave Courbet n’en était pas l’auteur ? Je me garderai d’élaborer quelque supposition sue ce soit, d’autant que cela n’a aucun rapport avec le plaisir que j’ai à regarder ce tableau
Elle est le symbole de la féminité épanouie. Elle est là reposée dans une position qui m’est tellement familière que j’ai l’impression que j’aurai pu être Elle si j’avais connu pareille situation.

Gustave Courbet Autoportrait l'Homme à la pipe

           Auto-portrait de Gustave Courbet

Gustave Courbet est un peintre réaliste, il voulait peindre en grand et peignait les choses qu’il voyait.
Pas de peintures de dieux, ni de déesses, pas de portraits de rois ni de reine. Il peignait la vie et la mort comme l'enterrement dans son village d'Ornans.
... Réalisme, donc que celui de Courbet. Profession de foi politique qui lui fera prendre parti pour la Commune de Paris, pendant laquelle il créera la Fédération des artistes et après laquelle il effectuera six mois de prison à Sainte-Pélagie, avant de s’exiler en Suisse, car poursuivi comme coupable du renversement de la colonne Vendôme, ce qui n’était pas le cas. Il y peindra ses dernières toiles. Ces truites capturées et mourantes que comprendront ses contemporains : « J’y trouve des souvenirs de la Commune de Paris », écrira un critique suisse.
Car ce réalisme-là n’est pas si simple. Il n’est pas en tout cas ce naturalisme vers lequel Baudelaire croyait voir glisser Courbet. Le naturalisme aurait consisté à se soumettre au réel. Mais la peinture de Courbet c’est la manière de peindre. Il ne se soumet pas, il affirme ... Voir la suite

Gustave Courbet est à l’honneur cette semaine sur Arte Le 19 octobre 2007  à 22 h 15 avec un documentaire inédit de Romain Goupil qui dresse un portrait du peintre en s’appuyant sur ces œuvres et sa correspondance. Puis à 23 h 05, un sujet sur l’Origine du  monde.

Il est à l'honneur aussi au Grand Palais, Andor Valmont nous en parle ici.

Ce tableau est inspirant à plus d'un titre, il est amusant de voir ce qu'il a donné quelques 140 ans plus tard.

Alors que l’Autriche inaugure sa présidence de l’Europe, le 1er janvier 2006, présidence tournante de l’Europe pour six mois, succédant ainsi à Tony Blair. Pour fêter cela, le gouvernement a frappé un grand coup, et a confié à 75 artistes des 25 pays de l’Union européenne la mission de créer 150 oeuvres d’art devant « refléter les différences sociales, historiques et politiques en Europe ». Cette oeuvre collective, appelée "euroPART", a donc été diffusée sur 400 panneaux publicitaires géants de la capitale autrichienne.

Ce projet, géré par "25PEACES », a bénéficié d’un budget d’un million d’euros. La gagnante est cette  image plutôt culottée est l’oeuvre de l’artiste berlinoise d’origine yougoslave, Tanja Ostojic :


 www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.

 


Par Artemis - Publié dans : Eclats de Curiosité
Ecrire un commentaire - Voir les 31 commentaires
Lorsque j’ai publié le premier épisode des aventures de Mademoiselle C., quelqu’un m’a  demandé si Lady Godiva m'avait inspirée.
J’ignorais tout de cette dame. Mais je suis curieuse et j’ai soif d’apprendre. Je suis donc allée sur Google et j'ai trouvé sur ce site :
 
 
Cette légende :

Lady Godiva par John Collier c.1898 (cliquer pour agrandir)
Au début de l'an 1000, les habitants de la ville de Coventry en Angleterre menait une existance difficile, étant écrasés sous le poids des impôts que prélevait le Comte Léofric de Chester pour financer ses campagnes militaires. Sa jeune épouse Lady Godiva (Godwa ou Godgifu en saxon) eut pitié de ces gens et implora Léofric de diminuer le taux de taxation. Il accepta à la condition qu'elle traverse nue la place du marché de Coventry, ce qu'elle fit à cheval, sa longue chevelure dissimulant son corps.
Un embellissement plus tardif de la légende raconte que Godiva demanda à tous les habitants de rester chez eux, volets fermés. Et que seul un tailleur appelé Peeping Tom osa regarder la scène par la fente d'un volet. Mal lui en prit, car il perdit aussitôt la vue.
 
Mais l'histoire que dit-elle ? :
 
Selon Wikipédia, une femme portant ce nom a bel et bien vécu au XI ème siècle. Elle était Saxonne et l'épouse de Léoric, comte de Chester. Elle est connue pour avoir été une pieuse bienfaitrice.
Au XIII  ème siècle, le roi Edouard 1er a voulu savoir si la légende disait vraie.
Il a constaté qu'en 1057, l'impôt n'a plus été prélevé, mais rien ne dit que cela est dû à cet évènement.
 
Ce que j'ai envie de croire :
 
Il me plait d'imaginer que cette légende fût vraie.
Il me plait de penser que j'aurais pû être cette femme.
Je suis pacifique et je ne conçois pas que le peuple soit assommé d'un impôt injuste, de surcroît pour aller faire la guerre.
Oui, sans hésiter, j'aurais parcouru la ville nue à cheval ....
Pour le respect de mes convictions.
Si une telle chose devait se produire de nos jours, je crois que j'hésiterai sérieusement, la loi étant très sévère vis à vis de la nudité en public.... J'en reparlerai ....
Par Artemis - Publié dans : Eclats de Curiosité
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Je croyais tout connaître ou à peu près sur le soutien-gorge !!!

Sauf que  .... J'avais tout faux.
Et vous, vous êtes incollables sur le sujet ? 
  
L'existence du soutien-gorge est
attestée dès l'Antiquité romaine.
On en trouve des représentations
sur des céramiques, où les gymnastes
féminines portent le strophium écharpe
roulée en cordon rond, portée par les
femmes sur la tunique,
juste au-dessous des seins.
    

 

Au XII ème siècle, les femmes portent des corsets qui évoluent au fil du temps.

Au XIII ème siècle, on peut même lire sur la vitrine d’un magasin :

  « Contient les forts, soutient les faibles, ramène les égarés »  

 L’édit de Strasbourg de 1370 exige : « qu’aucune femme ne se soutienne la poitrine, que ce soit par disposition de la chemise ou par robe lacée »
Le corset se porte toujours très serré… Ambroise Paré dénonce les ravages causés par ce corset : cages thoraciques déformées, côtes se chevauchant atrophiant les poumons.

La Révolution bannit le port de ce corset. Les seins sont soutenus par un tissu noué en-dessous de la poitrine.


 

 

 

En 1805, sous les robes de mousseline à taille

haute, une bande de toile élastique maintenait
la poitrine en se croisant sur le devant et en
s'attachant autour du cou.
 

 
 En 1889, la fondatrice de la maison Cadolle, Herminie Cadolle, coupe le bas de son corset, conserve le haut qu’elle appelle le corselet –gorge puis soutien-gorge .

Ainsi est né le soutien-gorge, tel que nous le connaissons, mais cette pièce vestimentaire ne devint d’un usage courant que dans les années 20.

J'ai fait un bref résumé de l'évolution de cette pièce de lingerie que nous connaissons tous, d'autres l'expliquent avec force détails.

Je ne voulais pas refaire l'histoire, mais juste vous raconter la surprise que j'ai eu lors de la dernière journée du patrimoine.
Je suis allée visiter un musée du chemin de fer et j'ai eu un choc en voyant que dans le train aussi on parlait de soutien-gorge !!!

Dans le jargon des cheminots, le soutien-gorge est un signal en forme de 8 horizontal, de couleur violette, signalant la fin d'un catenaire.

 Imaginez ma surprise !!! Bien sûr, je cherche depuis à comprendre le rapport, mais je n'ai pas trouvé ..... 

 

 

 Y a-t-il un cheminot dans la salle ?

 

Par Artemis - Publié dans : Eclats de Curiosité
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Eclat-titudes

 

Droit de reproduction

Tous les textes présentés dans ce site
m'appartiennent et ne doivent être
reproduits en aucun cas et sous aucune
forme que ce soit sans mon autorisation.
Si vous désirez en publier un sur votre
site ou ailleurs ou si vous souhaitez
simplement m'écrire.

eclatsdemoi@yahoo.fr

Il me fera plaisir de vous répondre.
Merci de votre comprehension
et de votre respect !


 


 

Les images et photos utilisées
outre les miennes sont glanées
sur le net et leur auteur est
toujours indiqué.
Si l'une d'elle vous appartient
et que vous voulez que je la
retire
écrivez-moi.
Je le ferai aussitôt.

 


Mon site de prédilection




Et son forum


 J'aime et j'y écris :






Des textes inédits 
Chez  l'Eronaute

 

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus