Qui suis-je

Eclatons-nous

  Vous êtes 
 
  
promeneurs à être venus 
me rendre visite depuis septembre 2006.
Un nombre c'est bien ,mais c'est pas très
causant ... Mec lecteurs d'où venez-vous ?
Le 20 octobre 2007, j'ai mis cette carte
pour mieux vous connaitre.

outils webmaster

outils webmaster


Citation

"L'érotisme est l'une des bases de la connaissance
de soi, aussi indispensable que la poésie." 

 

 
Anaïs Nin, Etre une femme et autres essais.

Un petit clic si aimez ce site

www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.



Mon livre de chevet 
A lire absolument
 
   livre
  
  Ce que je lis en ce moment


 








Les forums que je fréquente

les plaisirs et pêchés mignons de Lola



Les dialogues de femmes de Sarahh









Je les ai rencontrés sur OB



Koulou


 

Muad


 

Le Musée de Muad


Michka 


 

Motdit


 

Arteashow


 

Baggins


 


Little red Dragon


Blackevil


Lib le poète



Guts ou le royaume de la chaleur


 Les sens de Claire

 

  Le carnet d'Erwan 

 

 

 Référencement

Erotisme sur BIG-annuaire

Annuaire de l'érotisme

L'annuaire de l'elfe de la forêt noire .

L'annuaire de didinath


annuaire du pépère  

Annuaire de Blogs

l'annuaire du WebAdd to Technorati Favorites

W3C

  • Flux RSS des articles

overblog

( Le premier épisode est ici )


Première soirée au château.
L’allure du cheval s’est ralentie, comme pour me permettre de reprendre mes esprits.
Monsieur M m’a chuchoté à l’oreille :

« Hé bien, Mademoiselle C., il semble que cette première promenade à cheval ne vous ait pas laissé indifférente ! »

Le rouge m’est monté au visage, j’ai alors pris conscience de ce qu’il m’était arrivé. Comment avais-je pu laisser libre cours à mon plaisir devant cet homme que je ne connaissais pas ?
Je n’osais dire un mot, mais il n’avait pas l’air fâché, comme tout à l’heure après l’épisode de la brosse à reluire. Il m’a alors doucement demandé de répondre à sa question.

« C’est une formidable expérience. » lui ai-je répondu. « C’est si agréable de sentir le vent, j’avais une sensation de liberté et la nature est si belle.
Monsieur M. a regardé sa montre et décidé qu’il était temps de rentrer au château, où sa vieille maman avait besoin de mes soins.

Arrivés au château, Monsieur M. est descendu de cheval, m’a pris par la taille et m’a fait descendre doucement, face à lui.
J’ai vu alors dans ses yeux une lueur indéfinissable et un long frisson a parcouru ma colonne vertébrale.
Il m’a rendu mes vêtements et m’a demandé d’aller vaquer à mes occupations et de le rejoindre à son bureau après le souper.

J’ai donc fait comme il était convenu. Je suis d’abord passer dans ma chambre, prendre une bonne douche pour me remettre de l’excitation de cette magnifique course à cheval.
C’est fou l’effet que peut me faire une douche, moi, j’ai dû me faire violence pour en sortir.

Ensuite, je suis allée m’occuper de la charmante personne qu’est la mère de Monsieur M., et suis allée souper avec les autres membres du personnel.

Je me suis alors rendue au bureau de Monsieur M. comme il me l’avait demandé. J’ai frappé et un instant plus tard, il m’a autorisée à entrer.

J’ai attendu immobile devant son bureau pour savoir ce qu’il me voulait. Il m’a regardée et a dit :

« Mademoiselle C, vous avez eu cet après-midi une attitude quelque peu indécente, n’est ce pas ? »

Je ne savais plus où me mettre, je regardais mes chaussures et attendais, quand il reprit :
« Je n’apprécie pas ce genre de comportement et je vais vous punir de vous être ainsi laisser aller. Ne croyez pas que je n’ai pas apprécié cependant, mais je ne veux plus vous voir jouir ainsi sans ma permission »

Il me demanda alors d’approcher et de me positionner en travers de ces genoux. Je sentis ma jupe glisser et dévoiler mes fesses dont les rougeurs témoignaient de la fougue avec laquelle cette cravache m'avait embrassé.

Je commençais à bouger en tous sens, sous la douche de claques que je recevais, j’essayais de mettre mes mains pour me défendre, mais il m’en a empêchée. Le seuil de la douleur passé, je me suis détendue progressivement et je me suis surprise à attendre la claque suivante, mais la cadence ralentissait, ses mains se faisaient douces, les claques devenaient caresses.

Une douce chaleur s’est glissée dans mon bas-ventre, mes jambes se sont imperceptiblement écartées laissant entrevoir mon intimité humide de désir.
La punition était finie, une autre activité a alors commencé et cette fois, ma jouissance était non seulement autorisée mais souhaitée.

J’ai compris ce soir là, que je ne repartirais pas. J’avais trouvé un emploi, certes, mais bien plus encore.

Je connaîtrais d’autres expériences, d’autres punitions, d’autres émotions et je m’y abandonnerai avec délice et volupté.

Merci Monsieur M. de m’avoir fait découvrir ces délicieuses saveurs sucrées salées.
( A suivre ... )



Copyright © 2006

Par Chris - Publié dans : Eclats de Plume
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Eclat-titudes

 

Droit de reproduction

Tous les textes présentés dans ce site
m'appartiennent et ne doivent être
reproduits en aucun cas et sous aucune
forme que ce soit sans mon autorisation.
Si vous désirez en publier un sur votre
site ou ailleurs ou si vous souhaitez
simplement m'écrire.

eclatsdemoi@yahoo.fr

Il me fera plaisir de vous répondre.
Merci de votre comprehension
et de votre respect !


 


 

Les images et photos utilisées
outre les miennes sont glanées
sur le net et leur auteur est
toujours indiqué.
Si l'une d'elle vous appartient
et que vous voulez que je la
retire
écrivez-moi.
Je le ferai aussitôt.

 


Mon site de prédilection




Et son forum


 J'aime et j'y écris :






Des textes inédits 
Chez  l'Eronaute

 

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus